Priorité au rassemblement à gauche !

Par défaut

AubryA l’occasion du Conseil Fédéral du 17 septembre, j’ai rédigé une résolution visant à démontrer que l’urgence demeure être le rassemblement de la gauche, sur des bases programmatiques, plus que l’organisation de toute primaire, qu’elle soit ouverte ou fermée. Cette résolution (lire ci-après) a été soutenue par Thierry Suaud, au titre de la motion D, et Sébastien Denard en tant que mandataire de la motion A et 1er secrétaire fédéral. Si elle a ainsi été adoptée à l’unanimité moins 7 abstentions, il reste maintenant à se donner les moyens de mettre en oeuvre ce qu’elle préconise.

La Fédération de la Haute-Garonne du Parti socialiste, réunie en Conseil Fédéral le jeudi 17 septembre, s’associe pleinement à la démarche initiée par la première secrétaire afin de remettre le PS au cœur de la gauche, sans hégémonie, en tissant des relations durables et programmatiques avec l’ensemble des partis de la gauche. C’est en effet sur « les idées et les valeurs » que nous serons en mesure d’incarner une alternative en 2012.

Depuis qu’elle est première secrétaire, Martine Aubry n’a cessé de rappeler que l’une des « priorités » des Socialistes doit être le « rassemblement à gauche ». En effet, l’histoire montre que c’est lorsque les forces de gauche sont rassemblées que les victoires électorales et les conquêtes sociales sont possibles. Un tel objectif politique implique donc un « calendrier d’actions communes » et, à ce titre, trois dates ont d’ores-et-déjà été fixées avec le PCF pour débattre de la fiscalité, du sommet de Copenhague et des services publics.
Plus que jamais, la France et les Français ont besoin de gauche. Ainsi, le rassemblement que nous appelons de nos vœux ne comprend pas le Modem, car, comme l’a justement indiqué Martine Aubry, « si François Bayrou dit qu’il n’est plus de droite, on n’a pas encore pu vérifier qu’il était de gauche ». En outre, dans un contexte économique et social considérablement dégradé du fait des politiques libérales françaises et européennes soutenues par les centristes et démocrates chrétiens, une telle alliance serait stratégiquement inopportune.

En conséquence, la Fédération de la Haute-Garonne appelle à la poursuite et à l’amplification des échanges avec l’ensemble des partenaires qui sont disponibles pour poser les bases d’un projet commun, sans attendre. Cela passe donc par des actions communes comme :
– la mise en œuvre rapide d’états généraux de la gauche visant à anticiper au maximum la constitution d’un rassemblement large et homogène pour les échéances électorales futures, qu’elles soient locales ou nationales,
– la mise en place de conférences publiques thématiques dans lesquelles des représentants des autres partis et organisations de la gauche viendraient confronter leurs propositions et faire émerger des positions communes,
– la constitution en parallèle de comités locaux de la gauche visant à pérenniser et consolider les relations politiques construites.

La gauche est riche de sa diversité. Mais ce qui nous rassemble est plus fort que ce qui nous divise. Le Parti Socialiste doit donc se dépasser afin de s’enrichir et de se renouveler car c’est ce que nos concitoyens attendent de nous.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s