[La Poste] Exigeons maintenant un référendum !

Par défaut

PosteA bien y réfléchir, la consultation citoyenne relative au refus de la privatisation (ou changement de statut) de La Poste est sans conteste l’événement politique majeur de cette rentrée 2009.

Premièrement, c’est un succès populaire. Tous les organisateurs de cette votation ont été surpris par la mobilisation, alors même que les médias ont fait le service minimum sur ce dossier. Toutes les catégories sociales, qu’elles soient urbaines ou rurales, ont participé avec enthousiasme à cette initiative militante d’un nouveau genre, concernées qu’elles étaient par ce dernier grand service public de proximité après l’Ecole. Pour la première fois depuis longtemps, probablement depuis le rejet du CPE, le sentiment de résignation face à l’offensive libérale et privatisatrice recule. Cela fait du bien au socialiste que je suis de voir de nouveau la question des services publics de proximité au coeur du débat politique national.

Deuxièmement, c’est une leçon militante. La mobilisation importante des militants des partis, syndicats et associations à l’occasion de cette votation citoyenne est à rapprocher de la réussite de la campagne contre le traité constitutionnel européen en 2005. La place « nouvelle » qu’à occupé le PS dans ce dispositif national comme local est à souligner car rappelons que les socialistes n’ont pas tous été contre l’ouverture du capital des entreprises publiques, ni contre la construction libérale de l’Europe d’ailleurs. Ces nouvelles formes de mobilisation incarnent de nouvelles perspectives pour s’opposer à la droite : pourvu que cette démarche unitaire puisse également se traduire dans les projets électoraux !

Troisièmement, c’est un camouflet pour la droite. Le gouvernement a tout fait pour éviter le débat sur le changement de statut de La Poste et sur l’organisation de cette votation citoyenne. Sans être paranoïaque, on peu même penser que des consignes ont été passées pour taire cette question dans les médias. Pourtant, avec plus de 2.000.000 de participants en 7 jours, dont plus de 90.000 en Haute-Garonne, la droite ne peut pas faire comme si de rien n’était. C’est une mise en demeure, en recommandé avec accusé de réception, qui est adressée au Président de la République par le collectif national contre le changement de statut de La Poste. Pour la première fois depuis son élection, Sarkozy doit faire face à une opposition unie, déterminée et largement soutenue par l’opinion publique.

Ne relâchons pas la pression, exigeons un référendum !

Signez sur Facebook ou sur www.referendumposte.com

Publicités

Une réflexion sur “[La Poste] Exigeons maintenant un référendum !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s