On a gagné !

Par défaut

Au siège de la fédération du PS, autour de Sébastien Denard et Nadia Pellefigue, des centaines de militant-e-s et sympathisant-e-s se sont massés pour célébrer la victoire de François Hollande, qui réalise près de 59% en Haute-Garonne et plus de 62% à Toulouse.

Photo : Rémi Benoît pour ObjectifNews

Publicités

Bloc identitaire : l’extrême-droite violente se re-structure à Toulouse

Par défaut

Depuis quelques mois, le bloc identitaire a pris ses quartiers à Toulouse, occupant un local des allées de Barcelone. Les Fédérations de la Haute-Garonne du Mouvement des Jeunes Socialistes et du Parti Socialiste considèrent que l’installation de ce mouvement politique d’extrême-droite au cœur de la ville constitue un danger, contre lequel tous les républicains doivent être vigilants et unis. Loin d’être un groupuscule marginal, ce mouvement incarne la face cachée de Marine Le Pen : il colle ses affiches et assure son « service d’ordre ».

Collage des identitaires à Toulouse - place Duportal - 16 avril 2012

Les jeunes « identitaires » prônent une idéologie basée sur la haine et le rejet de l’autre, assumant dans le premier paragraphe de son texte fondateur qu’il « refuse fermement non seulement l’islamisation de notre société mais également l’immigration extra-européenne. ». Obsédé par l’islam et authentiquement xénophobe, les jeunes identitaires s’abritent derrière la défense des identités locales pour propager dans notre société un discours de fragmentation, de hiérarchisation, de stigmatisation et de haine. Ces membres de l’ultra-droite, dont certains n’hésitent pas à faire l’apologie d’Anders Behring Breivik meurtrier de la tuerie de l’île d’Utoeya, multiplient les agressions physiques et verbales gratuites contre des militants de gauche, comme le démontrent les événements récents qui se sont produits à Toulouse. Leur local sert de point de ralliement et d’entrainement à la violence à tous les membres des différents courants extrémistes qui composent l’ultra droite.

Nous socialistes croyons fermement en une République française apaisée et profondément attachée à la laïcité. Aujourd’hui, la République n’est pas menacée par une prétendue « islamisation » mais bien par les discours qui divisent les citoyens, qui méprisent les cultures et qui hiérarchisent les civilisations. Faut-il rappeler que notre Constitution affirme, en son article premier, que « la France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale. »? Qu’elle « assure l’égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d’origine, de race ou de religion. »? Qu’elle « respecte toutes les croyances. » ? Manifestement, le Bloc identitaire ne partage pas cet idéal.

Les socialistes de Haute-Garonne appellent tous les républicains à ne pas rester silencieux face à la propagation insupportable de leur discours discriminatoire et à dénoncer avec force le racisme véhiculé par le Bloc Identitaire, lequel finit toujours par se traduire en actes violents, voire criminels comme ce fut le cas en Norvège l’été dernier.

Communiqué à l’initiative de Vincent Gibert, animateur fédéral MJS31.

Primaires : la démocratie et la Gauche en avant

Par défaut

Au terme d’une campagne de primaires citoyennes qui a commencé à l’université d’été de La Rochelle, le peuple de gauche vient de choisir son candidat pour l’élection présidentielle de 2012 : François Hollande. Les socialistes haut-garonnais sont fiers de cette opération de désignation novatrice dont ils peuvent en tirer quelques enseignements positifs pour l’avenir.

Une satisfaction militante
Avec 213 bureaux de votes primaires installés aux quatre coins du département, la Haute-Garonne a été l’un départements les mieux dotés, grâce notamment à la mobilisation des militants et responsables du parti à tous les niveaux : secrétaires de sections, délégués de cantons et de circonscriptions. La bonne organisation du scrutin, préparée dès le printemps par la direction fédérale en lien étroit avec les sections et les maires, puis avec les présidents et assesseurs des bureaux de votes primaires, a permis de mettre en place un dispositif électoral efficace. Malgré quelques imperfections liées à la nouveauté et à la complexité des primaires, ce scrutin a surtout apporté une grande satisfaction militante.

Un succès populaire
Avec bien plus de 80.000 participants au premier comme au second tour, l’objectif de la fédération a été plus que doublé. Ainsi, ce sont plus de 12% des citoyens inscrits sur les listes électorales qui se sont rendus aux urnes à au moins l’un des deux tours du scrutin. Les actions de communication mises en place au niveau fédéral ont donc été efficaces, en complément de la campagne médiatique orchestrée par les candidats et Solférino. Les militants impliqués dans les bureaux de votes ont pu constater l’enthousiasme des électeurs, tous déterminés à favoriser une victoire de la gauche en 2012.

Une victoire politique
Le parti socialiste, son projet et les candidats aux primaires citoyennes ont largement occupé la scène médiatique tout au long de ce processus des primaires. Cela est à mettre au profit d’une campagne qui aura été, quoi qu’on en dise, exemplaire du point du vue politique et aujourd’hui tout le PS est rassemblé derrière son candidat pour changer de président en 2012. Outre le choix d’une personnalité pour représenter les valeurs du socialisme, le peuple de gauche, par sa mobilisation, a validé notre projet pour le changement. Tout cela est donc de bon augure pour faire gagner la gauche le 6 mai 2012.

N.B.: Article publié dans L’Avenir du mois de novembre 2011, journal d’information des socialistes de la Haute-Garonne dont je suis le rédacteur en chef.

[La Poste] mobilisation militante & succès populaire

Par défaut

affichedefposte1A l’occasion des résultats en Haute-Garonne de la votation citoyenne contre la privatisation de la poste, voici le communiqué officiel que j’ai rédigé au nom de la Fédération du Parti Socialiste.

VOTATION CITOYENNE POUR LA POSTE
Succès populaire et mobilisation sans précédent pour défendre le service public postal

C’est une mise en demeure, en recommandé avec accusé de réception, que la population vient d’adresser cette au Président de la République. En effet, la population de la Haute-Garonne, comme partout en France, s’est mobilisée en masse (plus de 85.000 participants) pour dire « non » aux projets de privatisation de La Poste, service public emblématique d’une République aspirant à l’égalité et à la proximité avec ses citoyens.

Ce succès populaire est le résultat d’une mobilisation unitaire sans précédent de l’ensemble des organisations de gauche (partis, syndicats et associations) à laquelle les élus et militants socialistes ont apporté une contribution notoire, en particulier pour la mise en place pratique de la votation. La Fédération de la Haute-Garonne du Parti Socialiste est fière du combat qu’elle a mené et considère que ce succès en appelle d’autres.

Manifestation toulousaine pour le service public - printemps 2009

Manifestation toulousaine pour le service public - printemps 2009

Dès maintenant, les socialistes appellent les membres du collectif unitaire pour la défense de La Poste à revendiquer auprès du gouvernement et des parlementaires l’organisation d’un référendum national en bonne et due forme. Ce nouveau scrutin sera alors l’occasion de débattre plus généralement de la place du service public en France et en Europe et de confirmer le résultat de cette votation citoyenne.